Déclaration 50/50

Déclaration 50/50.
Appel d’eurodéputés aux partis et Etats membres pour assurer l’égalité des sexes à tous les niveaux des institutions européennes.
Appel appuyé par le lobby européen des femmes

Un appel à ce que « la parité devienne une réalité » en Europe. Au sein de la BCE, mais aussi dans l'ensemble des institutions de l'Union.
Les groupes parlementaires sont ainsi appelés, dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu en 2014, à s'assurer que la parité sera respectée. C'est déjà le cas en France, du fait du scrutin de liste, mais pas dans tous les pays : actuellement, moins de 35% des députés européens sont des femmes. Sans compter que depuis 2012 les femmes n'occupent que 3 des 14 vice-présidences du Parlement.
La déclaration appelle également les États membres à proposer un candidat et une candidate pour les postes de commissaires européens – elles ne comptent actuellement que pour un tiers des commissaires : 9 sur 27.
La déclaration insiste sur ce principe : proposer systématiquement des candidatures d'homme et de femme pour chaque nomination. Cela devrait également valoir, selon le texte, pour chaque poste à responsabilité au sein des institutions européennes.
« Une démocratie moderne et véritable nécessite l'égalité des sexes, la représentation égale des hommes et des femmes dans les prises de décision qui ont un impact sur leurs vies », insiste la 'Déclaration 50/50'. Le texte sera maintenant soumis à l'ensemble des députés européens et adressé à la Commission et aux gouvernements des États membres au début de l'année 2013.

En savoir plus sur www.womenlobby.org